Abbé Patrice Savadogo

CURE DE L’UNITE PASTORALE DES FRONTIERES QUI SUIS-JE ? Je suis Patrice, né le 17 mars. Je suis SAVADOGO, … dans les nuages de poussière, selon la légende de l’exploit de mon ancêtre. Je ne vous y mènerai pas, j’en viens ! Je suis le deuxième enfant d’une fratrie de huit, tous garçons. Après mes études scolaires en Côte d’Ivoire et universitaires au Burkina Faso, la main du Seigneur m’a ramené soigneusement au séminaire d’Anyama pour le cheminement au sacerdoce. Le 12 juillet 1998, j’accédais à la grâce du diaconat transitoire avant de recevoir, en la fête de la sainte famille, le 27 décembre 1998, l’ordination sacerdotale. Ainsi, j’ai successivement été Vicaire à la paroisse sainte famille de la Riviera et enseignant au séminaire de Bingerville de Septembre 1998 à Juin 1999. Directeur et enseignant au séminaire de Bingerville de Septembre 1999 à Juin 2004. Secrétariat général de l’archevêché d’Abidjan de Septembre 2004 à juin 2008. Curé de la paroisse saint François Xavier d’Abobo, de Septembre 2008 à juin 2014. Cumulativement directeur diocésain de la catéchèse. Directeur diocésain des Communautés Ecclésiales de base (CEB) et de la catéchèse d’Abidjan de Septembre 2014 à Juin 2017. Depuis le 22 septembre 2017, je suis arrivé au Canada, à Québec, dans le diocèse de saint Hyacinthe, pour vivre l’expérience missionnaire qui me conduit ici, dans le champ de l’unité pastorale des frontières. Ici à Québec, en moins d’un an : J’étais vicaire à la Présentation et cumulativement membre de l’équipe diocésaine de la catéchèse et cérémoniaire. Pendant trois mois, Mai, Juin et Juillet 2018, j’étais administrateur des paroisses d’Otterburn Park et de Saint Hilaire. Pendant le mois d’Août, j’ai assuré l’aumônerie des sœurs au Jardin d’Aurèlie, à Saint Hyacinthe. A QUOI S’ATTENDRE ? Quand pour la première fois, je devenais curé de paroisse, en Côte d’Ivoire, devant l’apparence de ma jeunesse, j’ai cru bon de partager ce slogan de mon autosuggestion, « Rien ne va changer mais plus rien ne sera comme avant ! » Nous aurons toujours les messes, la catéchèse et le partage des signes d’une église vivante à travers les sacrements et la charité. Nous nous emploierons à être une communauté « de pierres vivantes » par nos personnes et surtout nos familles, une Eglise famille, une Eglise fraternité ! En définitive, ne courons pas le risque de nous faire dire : « Mon ami, comment es-tu entré ici, sans le vêtement de noce ? » En effet, si la foi nous fait entrer dans l’Eglise, le vêtement de noce ou si vous voulez, l’état de grâce, voici ce qui déterminera notre salut. Etat de grâce ou vie de charité, de bonté, de miséricorde. Tout ce qui peut nous aider à passer d’un cœur de pierre à un cœur de chair pouvant laisser transpirer les dons du saint Esprit… Voici ce que nous allons ensemble rechercher. Les dons du Saint Esprit sont bons ! N’ayez pas peur du changement ! Je ne suis pas Jean Pelletier. Je salue le dévouement et la charité pastorale de mon devancier. Je ne pourrai lui ressembler, je ne chercherai pas à lui ressembler. Notre ambition qui peut s’étendre à tous, c’est de ressembler trait pour trait au profil de l’identité qui se dégage des béatitudes du Seigneur. N’ayez pas peur de me rencontrer pour me parler fraternellement et franchement. Si vous ne pouvez me parler avec charité pour la correction fraternelle par exemple, vous êtes disqualifié, selon la parole de Dieu pour répandre vos fantasmes ou votre vérité. N’ayez pas peur du devenir de nos Eglises bâtiments… La beauté de nos âmes nous conduira certainement à refléter dans l’architecture extérieure ce que Dieu nous accordera comme grâces et bénédictions. Tout à la gloire de Dieu ! Ayons tous confiance en Dieu. Il est à la manœuvre… « Je vous ai choisi et établi pour que vous partiez, que vous portiez du fruit et que votre fruit demeure. » Jn 15,16. INSTALLATION : A partir du 03 septembre, je serai avec vous. Le Père Jean a bien voulu accompagner mes premiers pas dans l’unité pastorale jusqu’au 17 septembre. Je lui suis reconnaissant. Moi aussi, j’ai accepté de lui préparer le chemin de l’aumônerie des sœurs de saint Joseph et des moniales sœurs du Précieux Sang de notre Seigneur pendant tout le mois d’Août. Le samedi 08 septembre, à 16 heures, messe d’inauguration du ministère de curé, à 16 heures, à Saint Damien de Bedford et le dimanche 09 septembre, à Notre Dame des Anges de Standbrige, à 10 heures. Au grand bonheur de nos prochaines rencontres. Abbé Patrice SAVADOGO

La puissance du souverain…

La puissance du souverain…

Aujourd’hui encore, le dollar américain compte comme une monnaie de référence dans les relations ou les transactions internationales. C’est une monnaie qui véhicule une forme d’hégémonie ou la puissance du souverain, gendarme contesté du monde. Et pourtant, entre Dieu et l’argent, le dollar us semble reconnaître la puissance du souverain …

La puissance du souverain… Lire la suite »

Église, vigne et vignerons d’aujourd’hui…

La parabole des mauvais vignerons ne saurait être uniquement reversée au compte d’Israël, peuple rebelle, à la nuque raide, qui fait dire de lui : « Quarante ans leur génération m’a déçu, et j’ai dit : Ce peuple a le coeur égaré, il n’a pas connu mes chemins. » Ps …

Église, vigne et vignerons d’aujourd’hui… Lire la suite »

S’étant repenti, il y alla…

S’étant repenti, il y alla…

Quand la musique est dissonante entre le dire et le faire, on se croirait dans l’arène politique, sinon dans les dédales des divorces, dans le trouble des infidélités aux serments, aux promesses, aux vœux et que sais-je… Quand l’entêtement obnubile, même si l’adage reconnaît que l’erreur est humaine, on finit …

S’étant repenti, il y alla… Lire la suite »

Le poids des pois dans nos chaussures...

Au rendez-vous de l’amour : Invités et obligés…

Quand Dieu s’invite dans les relations mutuelles que nous entretenons vaille que vaille, alors sa voix nous rejoint dans les nuances des exhortations de ce vingt-troisième dimanche du temps ordinaire : Tel un Père, au-delà de la figure d’Ézékiel, Dieu nous invite et nous engage comme fils et filles, à …

Au rendez-vous de l’amour : Invités et obligés… Lire la suite »

Retour haut de page