L’évangile de la mission…

Corps du Christ, amen!L’évangile du jour articule l’action et la parole de Jésus pour la mission. L’action du Seigneur se rapporte d’abord, au choix de ses disciples, puis, il les envoie par équipe de deux, « où lui-même allait se rendre ».
Notons que tous les disciples ne sont pas nécessairement élus pour la mission. Après un temps de formation de la foule des disciples qui le suivaient, « le Seigneur en désigna encore soixante-douze ». L’autre aspect des disciples missionnaires, envoyés en équipe de deux personnes, nous rappelle non seulement qu’une hirondelle ne fait pas le printemps, mieux, qu’il y a de la crédibilité à accorder à une parole portée ou incarnée par au moins deux disciples. Notre diocèse est dans la bonne inspiration du synode en cours, au regard des regroupements pastoraux à venir.
Ainsi pour joindre l’acte à la parole, Jésus déroule à tous ses disciples élus, la feuille de route de la mission.
Tout part d’un constat et de l’urgence qui en découle, « la moisson est abondante »! Quelle belle image de la part de celui qui arpentait les chemins, à travers champs, villes et villages d’Israël. Oui, frères et sœurs, les champs sont mûrs. Il y a urgemment besoin d’ouvriers pour ne pas courir le risque des pertes de récoltes…
Faute de disciples missionnaires, les soins de Dieu, sous les traits d’une mère pourraient manquer à son peuple : « Vous serez nourris, portés sur la hache; vous serez choyés sur ses genoux… Le Seigneur fera connaître sa puissance à ses serviteurs. »
Dimanche dernier, Jésus réclamait une liberté immédiate et indivisible à ses disciples. Aujourd’hui, il confirme bien que ses disciples-missionnaires ne sont ni à l’initiative de la mission, ni laissés à eux-mêmes, ni la finalité de la mission.
Qu’avons-nous à faire aujourd’hui?
– « Pour moi, que la croix de notre Seigneur Jésus-Christ reste ma seule fierté. » Tel est le chemin que Paul recommande à tout disciple du Christ.
– « Que la grâce de notre Seigneur Jésus-Christ soit avec votre esprit. » Paul invite tout disciple du Christ à contribuer, à coopérer à la mission.
– « Priez le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers à sa moisson. » Voici l’orientation de Jésus qui indique que Dieu lui-même est la pierre angulaire de la mission. Toute gloire de notre coopération de disciples-missionnaires tient à ceci : « Réjouissez-vous parce que vos noms sont inscrits dans les cieux. »

Ab Patrice S.

Retour haut de page