Voici que je fais toutes choses nouvelles…

Corps du Christ, amen!En cette saison pascale, la liturgie de la parole nous nourrit de la vision de Jean, dans le livre de l’apocalypse. Cet apocalypse qui signifie, « lever le voile », nous laisse découvrir ceci : « Celui qui siégeait sur le trône déclara : « Voici que je fais toutes choses nouvelles. »
N’est-ce pas un formidable toit ouvrant sur la nouveauté de ce que Jésus nous annonce dans l’évangile du jour : « Je vous donne un commandement nouveau : C’est de vous aimer les uns les autres. »
L’amour réciproque est le testament de Jésus qui ne fait pas de mystère sur son prochain départ : « Petits enfants, c’est pour peu de temps encore que je suis avec vous. »
L’amour réciproque est un commandement nouveau inspiré par l’amour de Jésus lui-même : « Comme je vous ai aimés, vous aussi aimez-vous les uns les autres. »
Enfin, l’amour réciproque demeure le socle du christianisme, la référence de l’évangile de Jésus-Christ : « À ceci, tous reconnaîtront que vous êtes mes disciples : Si vous avez de l’amour les uns pour les autres. »
Frères et sœurs, gardons-nous de croire que nous avons à inventer un nouveau monde d’amour avec des valeurs taillées sur mesure pour contenter tous les bords possibles de notre humanité en continuelle mutation.
Gardons-nous de décréter selon nos critères humains les personnes susceptibles d’appartenir à notre cercle de l’évangile de l’amour ou de la joie.
Oui, gardons-nous de remettre à demain notre devoir d’amour, de pardon et de paix parce que le temps presse et Jésus nous presse « pour peu de temps encore… »
Dieu en Jésus-Christ a ouvert à tous son amour.
Paul et Barnabé l’attestent dans le livre des actes des apôtres : « Il avait ouvert aux nations la porte de la foi ». Nul n’est trop loin pour Jésus.
Chers convives à la table du Seigneur, pour nous, désormais, l’amour rime avec la vie, et la vie en Jésus. La vie en lui, par lui et avec lui annonce que Jésus, le ressuscité de Pâques est bel et bien notre Dieu : « Voici la demeure de Dieu avec les hommes; il demeurera avec eux, et ils seront ses peuples, et lui-même, Dieu avec eux, sera leur Dieu. Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus… ce qui était en premier s’en est allé. » Place à l’amour!

Ab Patrice S.

Retour haut de page