Donner sa vie en rançon…

Corps du Christ, amen!Dimanche dernier, à l’ouverture du synode pour l’église universelle à Rome, la présence de la sœur Gloria, religieuse colombienne libérée au Mali après plus de quatre ans de captivité aux mains des Jihadistes a été saluée par le pape François. L’humble sœur Gloria Cecilia Navarez s’était volontairement livrée à ses ravisseurs alors qu’ils s’apprêtaient à enlever deux religieuses plus jeunes : « Je suis la supérieure, emmenez-moi », avait-elle dit. N’est-ce pas là, l’évangile de Jésus, donner sa vie en rançon?
Ce XXIX ème dimanche du temps ordinaire nous invite à changer nos lunettes de lecture. En effet, nous sommes bien familiers de la compétition ou des conciliations pour une ascension sociale, nous ambitionnons un rang social qui nous garantit autant les avantages que le service des autres. Les frères Zébédé ont donc cru bien faire de mettre à profit leur proximité avec Jésus pour désirer ou solliciter les premières places.
C’est alors que Jésus nous invite à changer de lunettes de lecture :
– « Celui qui veut être grand parmi vous sera votre serviteur »
– « Celui qui veut être parmi vous le premier sera l’esclave de tous »
Disons-le tout net, notre monde ne fonctionne pas comme ça!
Notre monde qui fait chemin avec Dieu entend et écoute la Bonne Nouvelle de Jésus. Qui est ce serviteur, « broyé par la souffrance » que le prophète Isaïe nous présente des milliers d’années avant Jésus-Christ? Comment ce serviteur peut-il combler cette prophétie : « Le juste, mon serviteur justifiera les multitudes, il se chargera de leurs fautes. »
Chemin faisant avec Jésus, nous découvrons sous la plume de la lettre aux hébreux, une autre figure du Maître : « grand prêtre par excellence ».
Frères et sœurs, l’existence de Jésus est une existence pour les autres. La passion de Jésus est une passion pour les autres. Et par conséquent, la résurrection de Jésus est une résurrection pour chacun de nous. Aussi, croyons-nous qu’il y a une foule immense d’hommes et de femmes, dans notre monde, qui partagent les traits du visage de la sœur Gloria. Autrement dit, l’évangile est entendu et bien écouté : « le Fils de l’homme n’est pas venu pour être servi, mais pour servir, et donner sa vie en rançon pour la multitude. » Changeons nos lunettes et laissons Jésus vivre en nous. N’ayons pas peur de servir la rançon de notre vie.

Ab Patrice S.

Retour haut de page