Corps du Christ, amen!

Corps du Christ, amen!Nos célébrations eucharistiques gravitent autour des deux tables que sont celle de la proclamation de la parole et celle du partage du pain et du vin. Communément appelée messe ou table, l’eucharistie est éminemment un précieux rendez-vous dans la vie de tout fidèle du Christ, elle est même, selon le Concile Vatican 2, « la source et le sommet de toute vie chrétienne. » Lumen Gentium 11
Aussi, voudrais-je saluer la fidélité à l’eucharistie quotidienne de quelques personnes parmi nous. Aux prises avec les exigences du travail moderne, certains frères et sœurs sont dans la vallée de la lutte professionnelle quotidienne quand d’autres ne jouissent pas égoïstement de leur temps. Ainsi, l’eucharistie quotidienne lève le voile sur le visage de nouveaux « Moïse », des intercesseurs, des frères et sœurs qui participent à la messe pour la gloire de Dieu et pour le salut du monde.
Le rendez-vous dominical de l’eucharistie demeure une convocation hebdomadaire qui engage tout le peuple de Dieu à l’image du peuple de Dieu conduit par Moïse : « Tout ce que le Seigneur a dit, nous le mettrons en pratique, nous y obéirons. » Si ces propos sont ceux de l’ancienne alliance scellée dans le sang des taureaux en sacrifice de paix, le sacrifice du Christ conduit ce commencement de l’ancienne alliance à son achèvement dans la nouvelle et ultime alliance. Selon la lettre aux hébreux, le Christ grand prêtre inaugure une dimension inouïe de l’alliance avec Dieu : « Son sang purifiera notre conscience des actes qui mènent à la mort, pour que nous puissions rendre un culte au Dieu vivant. »
Avec l’eucharistie qui nous rassemble aujourd’hui, autour de la table du pain et du vin, il n’est plus question pour nous de vivre un sacrifice sanglant. Il est plutôt question pour nous d’offrir un double « AMEN », l’adhésion de notre foi dans l’expression de la liturgie :
– À toute la communauté, le prêtre présente le Christ : « Voici l’agneau de Dieu qui enlève le péché du monde »
– À chacun de nous, le prêtre présente le Christ : « Corps du Christ »
Avec l’eucharistie qui nous rassemble, nous engageons notre vie au rendez-vous du banquet, dans le royaume de Dieu. L’eucharistie est à la fois, « le pain de la route » et surtout le rendez-vous à venir : « Amen, je vous le dis : je ne boirai plus du fruit de la vigne, jusqu’au jour où je le boirai, nouveau, dans le royaume de Dieu. »
L’eucharistie est vraiment le pain des anges, à nous donné, pour un monde de vrai bonheur : « Heureux les invités au repas du Seigneur. »

Ab Patrice S.

Retour haut de page