Amour de Dieu et du prochain révélé…

Corps du Christ, amen!L’histoire de notre salut nous décline un premier commandement auquel est attaché le judaïsme : « Écoute Israël, le Seigneur notre Dieu est l’unique. Tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton cœur, de toute ton âme et de toute ta force. »
Ce chemin du judaïsme a déployé nécessairement les ailes de la foi et de la loi à tous les enfants juifs, par le truchement d’une transmission d’âge en âge : « Écoute Israël ». Le judaïsme a alors connu son sommet dans la loi de Moïse. Puis, vient la plénitude de l’histoire du salut que la lettre aux hébreux nous présente ainsi : « La loi de Moïse établit comme grand prêtres des hommes remplis de faiblesse; mais la parole du serment divin, qui vient après la loi, établit comme grand prêtre le Fils, conduit pour l’éternité à sa perfection. »
Oui, frères et sœurs, du judaïsme au christianisme, nous découvrons toute la pertinence de la question du scribe qui a osé s’avancer vers Jésus pour lui soumettre son questionnement : « Quel est le premier de tous les commandements? »
Si hier, dans le judaïsme, « un grand nombre de prêtres se sont succédé parce que la mort les empêchait de rester en fonction – aujourd’hui – Jésus, lui, parce qu’il demeure pour l’éternité, possède un sacerdoce qui ne passe pas. » Écoutons donc Jésus nous révéler l’amour de Dieu et l’amour du prochain : « Ne pensez pas que je sois venu abolir la Loi ou les Prophètes : je ne suis pas venu abolir, mais accomplir. » Mt 5,17.
La réponse de Jésus à la question du scribe, nous conduit à la béatitude de sa révélation. Autrement dit, si proche de Dieu, Heureux êtes-vous!
– Aimer Dieu et aimer son prochain sont désormais l’accomplissement du commandement de l’amour dans la vie du croyant.
– Aimer Dieu et aimer son prochain surpassent tout culte :« vaut mieux que toute offrande d’holocaustes et de sacrifice. »
– Aimer Dieu et aimer son prochain sont l’expression achevée de la signification de la mort et de la résurrection du Christ. Qui mieux que Jésus nous parle de l’amour de Dieu et du prochain? « Avant la fête de la Pâque, sachant que l’heure était venue pour lui de passer de ce monde à son Père, Jésus, ayant aimé les siens qui étaient dans le monde, les aima jusqu’au bout. » Jn 13,1.
Jésus nous révèle un amour gravé à l’intérieur de notre être. « Ces paroles que je te donne aujourd’hui resteront dans ton coeur. » Dt 6,6

Ab Patrice S.

Retour haut de page